L’Ensemble Vocal en quelques mots…

Créé en 1987, il est dirigé depuis 2010 par Christophe Jean-Baptiste. Ce chœur mixte, en résidence à Moirans, est composé d’une quarantaine de choristes et aborde des pièces destinées à de petites formations, a capella ou en complicité avec des musiciens des conservatoires régionaux.

Essentiellement classique, son répertoire s’étend du Grégorien aux œuvres contemporaines en passant par la Renaissance et le baroque.
L’Ensemble Vocal a ainsi donné en concert les Liebeslieder et Zigeunerlieder de Brahms en 2012, des cantates et motets de Jean-Sébastien Bach en 2013, des musiques du 15ème et 16ème siècle (Tallis, Gesualdo, Monteverdi..) en 2015, le Requiem de Brahms en 2016, la « Liturgie de St-Jean-Chrysostome » de Rachmaninov en 2017, un programme Monteverdi, dédié aux « Madrigaux guerriers et amoureux » (Livre VIII des madrigaux), accompagné par l’ensemble baroque « Le Jardin Musical », en Février 2019, ainsi que le Stabat Mater de Dvorak en Novembre 2019.
Il a également été l’invité de « Musée en Musique » pour la « Folle Nuit Beethoven » en 2017, et pour la « Folle Nuit Schumann-Brahms » en 2018.

L’Ensemble Vocal Harmoniques est soutenu par la Ville de Moirans.

Nos derniers concerts

Enfin !

Après deux années de jachère forcée, l’Ensemble Vocal Harmoniques était heureux de renouer avec le public les 11 et 12 Juin dernier avec un programme a capella consacré à Mendelssohn.

La première partie était constituée de courtes pièces profanes de Mendelssohn et Schumann, et la deuxième a permis d’entendre de grands psaumes et motets, dont :

  • Richte mich, Gott  (Psaume 42 : Rend-moi justice, ô mon Dieu)
  • Jauchzet dem Herrn alle Welt (Psaume 99 : Acclamez le Seigneur, terre entière)
  • Mein Gott, warum hast du mich verlassen (Psaume 21 : Mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?)
  • Mitten wir im leben sind (Kyrie)
  • Herr nun lässest du (Cantique de Siméon)

L’accueil du public et de la critique a été chaleureux, comme en témoigne l’article de Gille Mathivet paru dans « Les Affiches de Grenoble et du Dauphiné » :

L’ensemble vocal Harmo­niques […] porte ce soir bien son nom, faisant résonner dans l’acoustique de l’église ces mystérieux « harmoniques » qui, de l’autel à la tribune, spa­tialisent le chœur et donnent à l’auditeur l’impression d’être à Saint-Marc de Venise. C’est le cas avec le grand motet Mitten wir im Leben sind, dont la brillance et la clarté alternent avec d’étonnants Kyrie. Maître de la voix bien placée et de l’optimisation des sons, Christophe Jean-Baptiste positionne les choristes selon des configurations différentes appropriées à l’esprit de l’œuvre.

Cette géographie sonore renouvelée fait du psaume Mein Gott, warum hast du mich verlassen, l’une des pièces les plus spectaculaires du programme, les harmonies serrées de ses chœurs à huit voix contrastant avec de brèves mais lumineuses interventions solistes […]

Avec le motet Herr, nun lassest du… , l’une des ultimes compositions de Mendelssohn, on approche de la fin du concert. Et pourtant, aucun signe de fatigue chez ces choristes amateurs, portés par la conviction émanant de la musique autant que par celle de leur chef de chœur. Aux voix féminines, dont l’éclat reste soutenu jusque dans les phrasés les plus exigeants, répond un pupitre de ténors à rendre jaloux bien des chœurs plus en vue. Quant aux voix graves, présentes et harmonieuses sans héroïsme vulgaire, elles bénéficient de la présence d’une basse profonde apportant à l’ensemble du chœur une sonorité d’orgue romantique, bien en phase avec le caractère sacré du programme.

Vous pouvez écouter l’essentiel de ce programme dans l’onglet « Extrait sonores »

Extraits sonores des concerts Mendelssohn

Nos dernières affiches